Le pays des ogres

Résumé :

Erwan, un petit garçon très timide, doit sauver son village des ogres. Il doit remettre l’étoile cassée dans la voûte du ciel. 

Il y a très longtemps de cela, dans un village perdu au beau milieu des montagnes, vivait une famille humble et très généreuse. Erwan, le petit garçon au visage épanoui et bronzé était aimable et altruiste, mais malheureusement, il était très timide et avait une peur bleue des ogres. Les parents lui avaient raconté que pendant une nuit, une horde d‘ogres avait attaqué le village et avait volé l’étoile du bonheur. Depuis, tous les villageois étaient devenus tristes et mélancoliques.

Une nuit, alors qu’il jouait dans le jardin, il aperçut un objet scintillant à mille feux. Il écarquilla les yeux un bref instant, puis il se pencha et ramassa cette chose flamboyante. Il rentra en courant à la maison et la présenta à ses parents.

Les parents furent choqués de voir que cette chose fissurée était prête à se fendre en deux parties :

– Où as-tu trouvé ceci ?

– Dans le jardin, derrière le pommier.

– C’est l’étoile du bonheur, volée par les ogres !

– Si elle se fend en deux, le village connaîtra tous les malheurs et toutes les catastrophes qu’il n’a jamais connus auparavant.

– Et comment éviter que cette étoile ne casse en deux ?

À ce moment là, ils entendirent une voix qui arrivait de nulle part : « Jeune garçon, il te revient la tâche de sauver ton village. Tu dois réparer l’étoile et la remettre dans le ciel. »

Les parents s’opposèrent à ce départ, car ils étaient convaincus que la timidité de leur enfant l’empêcherait d’assumer une telle responsabilité, mais Erwan insista, et déclara qu’il suivrait les instructions de la voix coûte que coûte.

Ahuri, il sortit une autre fois dans le jardin, cherchant partout s’il pouvait trouver la personne qui venait juste de lui parler. Il vit un ange voler au-dessous des nuages, il héla, l’ange se posa à la cime du pommier :

– Que me demandes-tu garçonnet ?

– Connais-tu un moyen pour combler cette fissure ? Je souhaite remettre cette étoile dans le ciel.

– Il faut remplir les fissures avec l’eau de la chance.

– L’eau de la chance ? Où se trouve-t-elle ?

– Au fond de la grotte des ogres ?

– Mon dieu ! La grotte des ogres ! Je n’y sortirai jamais vivant ?!

– Je serai avec toi, ne te fais pas de soucis !

Avant l’aube, le petit garçon prit un sac, y mit l’étoile cassée et prit le chemin vers la grotte des ogres. Une fois arrivé, il sentit son cœur battre de plus en plus fort, ses jambes trembler, mais son village avait besoin de lui. Il ne pouvait se résigner. Il y pénétra comme un voleur. Il parcourut plusieurs couloirs très sombres, emprunta des passages débordants d’eau.

Soudain, il entendit un bruit derrière lui, son cœur allait s’arrêter de battre, il se tourna brusquement, et vit un bébé ogre lui sourire :

– Qu’est- ce que tu fais chez nous ?

– Qui es-tu ?

– Je viens de naître, il y a quelques jours. Je suis le plus petit des ogres !

– Tu viens de naître, et tu parles déjà ! Tu es très fort aussi !

– Je suis plus fort que toi, mais moins fort que mes parents.

– C’est vrai !

– Tu sais que si mes parents te voient, ils te dévoreront !

– Tu sais où se trouve l’eau de la chance ?

– Ha, ha, ha

– Pourquoi ris-tu ?

– Parce qu’elle est juste au-dessus de ta tête !

Erwan leva les yeux et vit des gouttes tomber du plafond, il sortit l’étoile, la mit dans la paume de ses mains et laissa les gouttes s’infiltrer dans la fissure.

La fissure commença à se refermer doucement, puis on entendit un grognement assourdissant provenir de l’entrée. Le petit ogre chuchota : « ce sont mes parents, vite, tu dois te cacher ». Le petit garçon remit l’étoile scintillante dans le sac, puis il prit ses jambes à son cou. Les parents arrivèrent, et affirmèrent :

– Notre bébé, nous t’avons entendu parler, et nous avons eu peur pour toi.

– Non, chers parents, j’étais en train de chanter !

– Mais nous sentons l’odeur des humains dans ce couloir !

Le jeune garçon eut une peur effroyable, il rampa pendant des heures. Il fut exténué, et il voulut faire une pause, mais la petite voix, sûrement celle de l’ange, lui conseilla de continuer son chemin tout en le rassurant qu’il était  près de la sortie. Après avoir emprunté plusieurs couloirs, il aperçut la lumière, il persévéra, et se trouva enfin dehors. Il l’a échappé belle !

Malgré l’épuisement, il prit le chemin de la plus haute montagne, l’escalada, et arrivée au sommet, il sort l’étoile du sac, et la catapulta dans le ciel. L’étoile du bonheur reprit à scintiller.

On entendit de loin le rire des villageois qui étaient jusqu’alors tristes. Erwan fut soulagé d’avoir sauvé son village. Il leva les yeux vers le petit ange qui lui dit avec un fin sourire : « Une personne timide ne manque pas de courage, tu sais ?»

©Tous les droits sont réservés (copyright 2022) 

  • Auteur : Melvyn
  • Illustration : Melvyn
  • Âge : 12 ans
  • Établissement : St-François-de-Sales 
  • Morale : Une personne timide ne manque pas de courage
Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+
Copyright © 2017-2022 | N° ISSN : 2679-604X Chartes Infos légales Politique de confidentialité
error: Contenu Protégé !!