Arche du Livre

Bibliothèque numérique

Minou le chat

Minou est le chat de nos voisins. C’est un félin pénible. Il ne laisse jamais passer une semaine entre deux bêtises. Il casse la vaisselle quand il joue à l’acrobate. Il saute sur le buffet, arrache les feuilles des plantes d’intérieur, lèche ce qui reste sur les assiettes à la dérobée, même si notre voisine le lui interdit catégoriquement ; il déchire les poubelles des riverains… Et quand il se fait gronder, il se fâche s’en va, et ne revient que lorsqu’il voit que tous les voisins, grands et petits, le recherchent.

Un jour, en revenant chez lui, il est surpris de voir un lapin se promenant dans la maison avec aisance. Il se met en colère et se précipite vers lui :  Qu’est-ce que tu fais là, toi ?! 

– Tes maîtres viennent de m’adopter !

– Quoi ?

– Ils sont venus me chercher dans un refuge, car j’étais mal traité,

– Je m’en fous que tu sois mal traité ou pas. Ce que tu dois savoir c’est qu’ici c’est ma maison !

– On peut y vivre tous les deux. C’est tellement grand !

– Non, c’est mon territoire. Tu t’en vas ! Et tu n’as pas besoin de demander une autorisation. La permission, c’est moi qui te la donne. Allez, va !

Le pauvre lapin ne sait quoi faire, le chat est robuste quand même, décidé. Il fait ce qu’il veut quand il veut, ne respecte aucune règle à la maison, et pourtant, il est tout le temps nerveux, et au premier regard, on s’aperçoit qu’il ne va pas bien. Peut-être qu’il n’a aucun but précis dans la vie, aucune motivation ni enthousiasme pour atteindre un objectif quelconque. Le pauvre lapin quitte la maison et va se réfugier dans le jardin des voisins. Mais son absence n’est pas longue. La famille finit par le retrouver et le ramener à la maison.

En colère et plein de haine, Minou commence à multiplier les bêtises et les attribuer au lapin. Chaque fois qu’un verre est cassé, c’est le lapin qui l’a renversé. Chaque fois que le linge mis à sécher est trouvé par terre, c’est le lapin qui l’a arraché du fil. Chaque fois que la feuille des courses est perdue, c’est le lapin qui l’a avalée. Il ne lui restait plus qu’à lui mettre sur le dos le rhume qu’a attrapé la maîtresse de maison ! Pauvre lapin !

Un jour, le lapin, fatigué par le comportement du chat,  attend son retour à la maison et lui demande :

– Peux-tu me dire ce que je t’ai fait pour que tu sois si méchant et agressif à mon égard ?

– Je ne veux pas te voir dans ma maison, c’est tout,

– Mais la maison est vaste, on peut y vivre ensemble ?

– Non, je n’aime pas vivre avec les animaux,

– Pourtant tu en es bien un non ?!

– NON et NON ! Ne te compare pas à moi ! Je te l’interdis.

– Et pourtant c’est la vérité ! 

Minou ne trouve plus aucun prétexte pour inciter le lapin à quitter la maison. Il va dans un coin du salon et s’y recroqueville. Malheureusement, il ne peut nier que son mal-être ne vient pas de la présence du lapin, mais sûrement d’une autre chose, qu’il doit trouver et régler.

Le lendemain matin, Minou se réveille avec un mal de tête insupportable et un gros poids sur le cœur. Il va à pas hésitants voir le lapin et s’excuse : « Nous sommes tous les habitants de cette maison, et nous devons cohabiter pour que tout aille bien. »

  • Auteur : Erwan
  • Âge : 13 ans
  • Pays : France

 

Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+
4+

1 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Bonjour,
    Un adolescent qui écrit pour des enfants plus jeunes que lui et d’une manière intelligente (choix de personnages…) pour poser le doigt sur les différences et plus, je pense que son texte mérite un encouragement.

    France

    France

Laisser un commentaire

Copyright © 2017-2020 | N° ISSN : 2679-604X Chartes Infos légales Politique de confidentialité
error: Contenu Protégé !!