Une grande dispute

Résumé :

La princesse Sarah déploie ses efforts pour sauver la famille de la catastrophe, tandis que ses frères, aussi vaniteux qu’égoïstes essaient de se sauver en laissant leurs parents livrés à eux-mêmes.

Il y a bien longtemps, dans un petit village, vivait une famille royale. Elle était constituée d’un roi, d’une jolie reine, de deux princes, Charles et Louis qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eaux et d’une princesse : la princesse Sarah.

Charles et Louis étaient plutôt vaniteux, égoïstes, prétentieux et tout ce qu’il y a de plus affreux… Ils étaient l’opposé de leur petite sœur. Sarah était une fille agréable, courageuse, généreuse et empathique ! Sarah était la préférée de tous et par conséquent, les princes étaient jaloux d’elle et lui vouaient une haine implacable

La princesse Sarah appréciait son ami Hugo. Il était un jeune garçon gentil et bienveillant. Elle adorait passer beaucoup de temps avec lui, mais ce qu’elle trouvait abominable, c’est qu’à chaque fois qu’ils se baladaient ensemble, ses frères, les princesses arrivaient sur leurs chevaux, les taquinaient et se moquaient d’eux.

Un beau jour, la famille royale fit une virée en bateau, ce que n’appréciaient guère les deux princes. La reine aperçut une étrange créature à l’horizon : elle était gigantesque, avec de grandes ailes et une queue de plusieurs mètres. Immédiatement, le roi ordonna de mettre les voiles ! Charles et Louis, accompagnés de leur mère, se réfugièrent à l’intérieur du bateau.  En revanche, Sarah décida de rester avec son père. Elle se hâta de prendre des jumelles pour surveiller ce monstre. La créature commença à s’approcher, le roi avec les marins préparèrent les canons pour se défendre, en cas d’attaque. Le monstre s’approcha de plus en plus. Tout-à-coup, Sarah entendit une personne crier :

 – À l’aide ! À l’aide !

Sarah baissa les yeux et vit une petite fille qui s’accrochait, tant bien que mal, à un rocher. Le monstre volait droit vers elle, comme un aigle apercevant un lapin. L’altruiste princesse se dépêcha de lancer une bouée à la petite fille, qui fut sauvée de justesse.

En colère, l’effrayante créature fonça droit vers le navire. Sarah pria, puis supplia son père le roi de se réfugier avec les princes et leur maman.  Il refusa en premier temps, elle lui assura qu’elle fera très attention, en plus le pays et le peuple ont besoin de lui… Après réflexion, le roi demanda à ses compagnons de protéger sa fille, et descendit à la hâte dans  la cabine. 

La créature  s’approcha dangereusement du bateau. En ce moment, les princes arrivèrent et voulurent défendre le navire. Sarah avait peur que le monstre engloutisse ses frères, elle les supplia de retourner auprès de leurs parents et leur assura qu’elle était bien capable de protéger tout le monde. Soudain la créature percuta le bateau !

Le bateau fut projeté aux abords d’une toute petite île isolée. La famille royale se retrouvera alors seule, sans marins, sans serviteurs, sans cuisiniers et sans provisions. 

Plusieurs jours s’étaient passées, les villageois commencèrent à s’inquiéter : « comment vivre sans un roi et une reine ? Et Sarah ? La resplendissante princesse qui illuminait les cœurs par sa gentillesse et sa courtoisie, où est-elle ? »  se demandaient les gens du village avec anxiété et angoisse. 

Hugo, ne pouvant supporter l’absence de Sarah, décida alors de réagir. Il appela les hommes les plus costauds et ayant de forts biceps à une réunion. Personne ne manqua au rendez-vous. Hugo prit la parole :

– Oh hé oh hé braves gens ! Cela fait déjà plusieurs jours que notre tendre et chère famille royale est partie en balade sur un bateau, mais n’est plus revenue ! C’est inquiétant ! Sarah ne s’absente jamais pour  plusieurs jours sans me prévenir. Il leur est sûrement arrivé un malheur !

– De toute façon, ils nous ont abandonnés ! Ils ne voulaient plus de nous depuis bien longtemps ! dit-un villageois.

– Mais non ! voyons ! La reine a toujours montré son attachement à ce village ! répondit un deuxième.

– Non, justement ils attendaient le bon moment ! ajouta un troisième.

– Qui pourrait laisser un luxueux château, des domestiques, des terres fertiles, enfin la belle vie, pour aller ailleurs ? Non, il leur est arrivé un malheur, affirma un quatrième.

– Personne n’a le droit de dire des méchancetés sur la famille royale, jusqu’à ce qu’on les retrouve, déclara Hugo.

De l’autre côté de l’océan, toute la famille était exaspérée par cette nouvelle situation : la reine devait préparer à manger, le roi avec les princes, devaient chercher du bois et installer des pièges ; sauf Sarah qui trouvait si beau de faire ce que les sujets faisaient chaque jour avec gratitude et obéissance.

Deux semaines plus tard, sous une pluie torrentielle, un vent qui faisait vaciller les arbres, des vagues qui atteignaient les nuages, Sarah demanda à sa famille de demeurer dans la cabane et partit chercher des fruits à manger. Sur son chemin et malgré le vent et la pluie, elle vit un petit navire accoster près du leur. Elle courut pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas et que c’était bien un bateau près du leur.

Elle s’approcha prudemment, une silhouette avança vers elle. « Hugo ! Hugo ! mon ami ! » Elle se frotta les yeux, puis regarda, pour s’assurer que c’était bien lui. Elle se blottit dans ses bras un moment. Hugo et Sarah se dirigèrent vers la cabane pour sauver le roi, la reine et les princes, mais après un bref instant, ils  se tournèrent, et virent les princes Charles et Louis s’emparer de leur embarcation et prendre le large ! « Mais comment ont-ils   pu abandonner nos parents ? » s’exclama Sarah. Hugo ne perdit pas un instant, il héla  de toutes ses forces, et tous les braves gens qui étaient d’accord d’aller au secours du roi, surgirent, et empêchèrent les princes d’aller plus loin.

Le roi et la reine furent mis au courant du dessein de leurs fils. Le roi très en colère ordonna : « Ingrats sont-ils, ligotez-les.  Ils seront privés de la succession au trône et de tous les biens, jusqu’à ce qu’ils entendent raison. »

Hugo et les villageois reprirent les commandes du bateau, et reconduisirent la famille royale au village.

Le roi, la reine et Sarah organisèrent une très grande fête pour tous les gens. Tout le monde était convié, du plus jeune au plus vieux, du pauvre au riche. De délicieux plats étaient offerts, le temps que les princes purgeaient leur punition dans une tour, loin du château.

Ainsi, à cause de leur ingratitude, ceux qui étaient autrefois des princes, ainsi que tout le village qui était à leur service, devinrent des prisonniers.

©Tous les droits sont réservés (copyright 2022)

  • Autrice : Clariss F
  • Illustration : Clariss F
  • Âge : 12 ans
  • Établissement scolaire : St-François-de-Sales 
  • Morale : Jouissons de nos droits et respectons nos devoirs
Vous avez aimé ce texte, partagez-le !
FacebookTwitterGoogle+
Copyright © 2017-2023 | N° ISSN : 2679-604X Chartes Infos légales Politique de confidentialité
error: Contenu Protégé !!